top of page

 

 

Dans les écrits de ‘Abdu’l-Bahá, il est expressément noté que

 les assemblées nationales doivent être indirectement élues par les amis ;

c’est-à-dire que ceux-ci, dans chaque pays, doivent élire un certain nombre de délégués qui,

à leur tour, éliront parmi tous les amis du même pays les membres de l’assemblée spirituelle nationale. […] Ces électeurs secondaires, soit par correspondance, ou de préférence en réunion, délibéreront premièrement sur les affaires de la Cause dans tout le pays […] et éliront

parmi tous les amis du pays les neuf personnes qui seront les membres de

l’Assemblée spirituelle nationale. [traduction]

 

(Shoghi Effendi, Bahá’í Administration, Wilmette, BPT, 1974, p. 39-40)

Vous devez voter entre le 30 janvier et le 10 février avant 23 heure

Aux : électeurs et électrices de la circonscription 08           Le 22 janvier 2023

 

Chers ami-e-s bahá’í-e-s,

 

Au nom de l’Assemblée spirituelle nationale des bahá’ís du Canada, nous avons le plaisir de vous inviter au congrès de votre circonscription électorale. Le congrès se tiendra le dimanche 12 février 2023, de 10h00 à midi, au 1330, rue Jean-Bourdon, Chicoutimi (Ville de Saguenay), avec un accès «Zoom» si vous ne pouvez pas assister en personne  (https://us02web.zoom.us/j/83826902989?pwd=ZnpJd3IwTXFHK0tPS0hzaXpVVEExdz09 ).

Nous vous encourageons à participer activement à ce congrès.

 

En même temps nous vous informons des dispositions prises pour l’élection d’un-e délégué-e de notre circonscription qui participera au Congrès national bahá’í.  Chaque électeur et chaque électrice choisira une parmi trois méthodes de vote : par la poste, par le courriel ou par le portail administratif national. (Voir l’Annexe 1 pour une description de chaque méthode.)  Tous les votes devront parvenir aux scrutateurs avant minuit le vendredi 10 février 2023, afin que ceux-ci puissent les compter avant le congrès.       

 

Nous aurons donc plus de temps pour mieux consulter.  Notre circonscription électorale compte quatre groupements (incluant les localités où il y a des bahá’ís) :

  • Bas-St-Laurent (Kamouraska, La Pocatière, Matane, Rimouski, Saint-Louis-du-Ha!Ha!, Saint-Marcellin, Sainte-Luce, Trois-Pistoles)

  • Côte-Nord (Côte-Nord-du-Golfe, Pessamit, Sept-Îles, Uashat)

  • Gaspésie-Îles (Gaspé, Pointe-à-la-Croix, Ste-Anne-des-Monts, Iles-de-la-Madeleine)

  • Saguenay-Lac-Saint-Jean (Saguenay, St-Fulgence)

 

À l’ordre du jour, il y aura un période de rencontre suivie des prières, des annonces, de l’élection du bureau (président-e et secrétaire) du congrès, de la lecture du message de l’Assemblée spirituelle nationale, des lectures du message du 30 décembre, de la consultation sur ces messages, du rapport du résultat de l’élection, de la résolution d’une égalité de voix (au besoin), et de la prière de la fin. 

 

Vous pouvez envoyer une contribution pour le Fonds de délégué-e au Fonds local de l’ASL de Saguenay. (Voir l’Annexe 2.)

 

Toute question ou suggestion peut être communiquée à aslsaguenay@gmail.com ou 418-812-3556 (support technique) ou 418-543-6183.  Cette lettre et ses annexes paraîtront aussi sur le site

https://bahaisaguenay.ca

 

Au plaisir de vous « voir » bientôt.

 

L’Assemblée spirituelle des bahá’ís de Saguenay

 

p.j. bulletin de vote, petite enveloppe brune, enveloppe extérieure (si on vote par la poste)

 

 

 

    Annexe 1 : Les méthodes de vote

(Voir aussi le site https://bahaisaguenay.ca)

 

Vous choisissez une méthode parmi les trois ci-dessous, et vous votez pour  un-e bahá’í-e en règle, âgé-e de 21 ans et plus, demeurant dans la circonscription.

 

Par la poste (courrier) :

Si vous souhaitez envoyer votre bulletin de vote rempli par la poste, vous devez le faire à temps pour qu’il soit reçu au plus tard vendredi le 10 février 2023.  Pour voter par la poste, veuillez joindre votre bulletin de vote rempli dans la petite enveloppe brune prévue à cet effet (n’écrivez pas sur cette enveloppe).  Ensuite, placez cette petite enveloppe dans l’enveloppe extérieure fournie et inscrivez votre nom et votre adresse de retour sur celle-ci.  Envoyez  l’enveloppe contenant votre bulletin de vote à ASL, 875 Murdock, Chicoutimi, QC G7H 3Z8. Veuillez noter que chaque membre d’une famille doit placer son enveloppe de vote dans une enveloppe extérieure distincte.

 

Par le portail administratif national (vote électronique) :

Le vote électronique sera possible du 30 janvier jusqu’au 10 février 2023.  Vous pouvez accéder à un bulletin de vote électronique sur le portail des membres (https://member.bahai.ca) si vous visitez le site entre ces dates et si vous répondez aux critères suivants :

  • vous êtes un bahá’í enregistré (et en règle) au Canada

  • vous êtes âgé de 18 ans ou plus

votre adresse actuelle paraît dans votre profil sur le portail

  •    vous avez terminé le processus d’inscription sur le portail des membres (en cliquant sur le bouton « S’inscrire » de la page d’accueil) et vérifié votre profil de membre sur le site.

 

Par le courriel (email)

Le vote par courriel se fera du 30 janvier jusqu’au 10 février 2023.  Il s’agit d’attacher le bulletin de vote rempli (avec un seul nom) en pièce jointe (p.j.), avant d’envoyer un courriel à barryhafia@gmail.com .  Les scrutateurs feront « un processus en deux étapes afin que la personne qui confirme le nom de l’électeur ne voie pas le contenu du bulletin qui est joint et que la personne qui imprime le bulletin ne connaisse pas l’identité de l’électeur.»

 

 

Annexe   2 : Contribution au Fonds de délégué-e

 

Vous pouvez envoyer une contribution à ce fonds :

  • par chèque à Trésorerie ASL, 356 du Foyer, Saguenay, QC G7H3W4, en bien indiquant que la contribution va au Fonds de délégué-e, ou sur le portail https://member.bahai.ca, en choisissant le Fonds local pour l’ASL de Saguenay et en envoyant un courriel au g7h3w4@gmail.com indiquant que votre contribution est bien pour le Fonds de délégué-e.  (Ne choisissez pas le « Fonds de délégation », qui est un fonds national pour soutenir les pionniers.)

 

 

 

 

 

Annexe 3 : Références connexes

 

 

Je vous prie instamment chacun, et je renouvelle ma seule demande avec toute l’ardeur de ma conviction, de faire […] encore un effort, cette fois-ci plus spontané et désintéressé qu’avant, et de vous efforcer d’aborder votre tâche — l’élection de vos délégués, aussi bien que de vos représentants nationaux et locaux — avec cette pureté d’esprit qui seule peut exaucer le désir le plus chéri de notre Bien-Aimé. Rappelons son assurance explicite et souvent répétée, toute assemblée élue dans cette atmosphère exaltée de désintéressement et de détachement est, en vérité, choisie de Dieu […]. [traduction]

(Shoghi Effendi, lettre aux croyants citée dans la compilation : Principles of Bahá’í Administration, London, BPT, 1973, p. 65)

 

Qu’ils exercent la plus grande vigilance pour que les élections se fassent librement, universellement et par bulletin secret. Toute forme d’intrigue, de déception, de complicité et de contrainte est interdite et doit être empêchée […]. [traduction]

(Shoghi Effendi, lettre en persan, datée du 8 mars 1932, citée dans la compilation : The Compilation of Compilations, BPA, 1991, vol. 1, p. 317)

 

La force et les progrès de la communauté bahá’íe dépendent de ce que des âmes pures, fidèles et actives soient élues […]. La sollicitation des suffrages est désapprouvée […].

[traduction]   (Shoghi Effendi, lettre en persan, datée du 9 avril 1932, citée dans la compilation : The Compilation of Compilations, BPA, 1991, vol. 1, p. 317)

 

Pour ce qui est de votre question concernant les aptitudes des délégués et des membres de l’assemblée ; les aptitudes qu’il décrit sont en réalité pertinentes à quiconque nous élisons à une responsabilité bahá’íe quelle que soit sa nature. […] Nous devons viser le plus haut possible. Il ne croit pas que les amis devraient attacher une importance si grande aux limitations, par exemple, les gens qui ne seraient pas en mesure d’assister aux réunions de l’assemblée ou du congrès, parce que, s’ils agissent ainsi, le concept fondamental voulant que tous doivent être disposés à servir comme membre de corps administratifs bahá’ís, sera affaibli, et les amis risqueront d’être tentés de voter pour ceux qui, à cause de leur indépendance financière et des circonstances de leur vie, sont plus libres d’aller et de venir, mais moins aptes à servir. [traduction]

(Shoghi Effendi, lettre à un croyant écrite de sa part, datée du 24 octobre 1947, citée dans le recueil : Unfolding Destiny, London, BPT, 1981, p. 207)

 

La Maison de justice comprend que, dans une élection de district, de nombreux électeurs connaîtront peu les croyants de leur région, bien que, naturellement, ils feront tout ce qu’ils peuvent durant l’année pour suivre les nouvelles sur le travail de la Foi et sur les activités de leurs coreligionnaires. Tout ce qu’un électeur peut faire, est de voter pour des croyants qu’il connaît, soit personnellement soit de réputation, en ayant confiance que, en fin de compte, Dieu produira le meilleur résultat pour la Foi. [traduction]

(La Maison universelle de justice, lettre écrite de sa part à un croyant, le 14 février 1982)

 

 

 

 

Alors que l’effort mondial concerté pour faire avancer le processus d’entrée en troupes prend de l’élan par l’exécution des dispositions du plan de cinq ans, il est maintenant opportun que, partout dans le monde, les amis accordent une plus grande attention au renforcement du processus par lequel les assemblées, locales et nationales, sont élues. La participation de tous les membres adultes de la communauté à ces élections est une caractéristique distinctive du système de Bahá’u’lláh ; car c’est un devoir impérieux qui confère à chaque bahá’í le grand privilège de sélectionner, en tant que citoyen responsable de ce nouveau monde qui est en train de voir le jour, la composition des institutions ayant autorité sur le fonctionnement de la communauté bahá’íe. À cet égard, l’indifférence et la négligence de la part de tout croyant sont étrangères à l’esprit de la Cause. Les amis doivent sans cesse s’efforcer d’éviter d’être contaminés par ces attitudes destructrices, qui ont infligé de tels torts à l’intégrité et l’autorité des institutions d’un ordre mondial en déclin.

[…] Grâce à une meilleure prise de conscience des fonctions que remplira le corps élu, les croyants peuvent convenablement évaluer ceux pour qui ils devraient voter. Parmi ceux que l’électeur estime qualifiés pour servir, une sélection doit être faite en prenant pleinement en considération d’autres facteurs tels que la répartition selon l’âge, la diversité et le sexe. L’électeur devrait faire son choix après mûre réflexion pendant une période prolongée avant l’élection.                                                                          [traduction]

(La Maison universelle de justice, lettre aux bahá’ís du monde, datée du 25 mars 2007)

 

Maintenant que les conditions de la pandémie ne sont plus aussi graves et que les restrictions ont été en grande partie levées, l’Assemblée nationale souhaite ardemment que les amis se réunissent dans un même lieu pour une réunion électorale, qu’ils déposent leur bulletin de vote dans une atmosphère de prière et de révérence et qu’ils se consultent sur les progrès de la Cause. Il est clair que la qualité de la vie communautaire, y compris les élections bahá’íes, est revigorée lorsque les rassemblements en personne reprennent. En même temps, pour de nombreux amis qui ne sont pas en mesure de participer en personne, les méthodes optionnelles de vote sont un grand secours. Lorsque l’idéal n’est pas possible, que ce soit en raison de la météo, des conditions de santé publique ou de circonstances individuelles, des méthodes optionnelles peuvent être employées.

(Assemblée spirituelle nationale (ASN) aux assemblées locales, le 5 janvier 2023)

 

L’Assemblée spirituelle nationale [...] demande à tous les organisateurs de bien vouloir organiser un congrès de circonscription, afin que les amis aient cette précieuse occasion de se réunir pour voter dans la prière et de se consulter sur les affaires nationales de la Cause. [L]a Maison universelle de justice a indiqué que les congrès de circonscription – la composante consultative – ne devraient pas être tenus exclusivement en ligne.

[...] Certains organisateurs peuvent estimer qu’il est possible de prévoir une option hybride, où un congrès de circonscription en présentiel est organisé et où d’autres amis peuvent se joindre à ce rassemblement à distance au moyen de Zoom ou d’une autre plateforme de ce type. Les croyants qui se joignent en ligne au rassemblement en présentiel peuvent également participer à la consultation, si cela est possible. Si de telles dispositions sont prises et qu’il est décidé ultérieurement que le rassemblement en présentiel doit être annulé pour des raisons de santé publique, la composante consultative en ligne doit également être annulée.             (ASN aux organisateurs, le 10 janvier 2023)  

bottom of page